Les spécialités gastronomiques namibiennes

Si vous êtes à la recherche d’une destination pour du tourisme gastronomique hors du commun, optez pour la Namibie. Pour un avant-goût de ce qui vous attend au cours d’une escapade culinaire en Namibie, découvrez dans cet article quelques-uns de ses plats typiques : le potjiekos, le biltong, le mieliepap et le bobotie. En somme, vous allez vous régaler !

Le potjiekos

Il faut noter que la cuisine namibienne est similaire à celle de l’Afrique du Sud. Le potjiekos est un exemple. Il s’agit d’une recette traditionnelle de ragoût épicé cuit en plein air et à feu ouvert. Son appellation vient de la cocotte à trois pieds et en fonte que l’on utilise, appelée potjie. Le potjiekos comprend notamment de la viande de gibier, de la volaille cuisinée avec des légumes. On peut inclure toute sorte de légumes tels que des poireaux, des carottes, des haricots verts, des pommes de terre, chou, chou-fleur, citrouille, etc. Étant une cuisine venant des colons, on y rajoute aussi des épices néerlandaises-malaises et un peu de vin pour donner plus de saveur. Pour un bon potjiekos, la cuisson doit être lente. Ainsi, la viande sera tendre et gélatineuse.

Le biltong

Au cours de votre séjour en Namibie, vous trouverez du biltong partout : dans les aéroports, les supermarchés, les stands de rue… Il s’agit en fait de snacks locaux à base de viande qui est séchée, marinée et épicée. Cette spécialité sud-africaine est bien adaptée aux voyageurs sur la route par son mode de conservation facile. Pour le biltong namibien, la viande de bœuf est la plus utilisée, surtout le rumsteck qui est un morceau pauvre en graisses (3 % de matières grasses), mais parmi les plus goûteux. Sinon, vous pouvez utiliser la viande de koudou, d’oryx, de springbok, de gemsbok ou d’autruche. Les tranches fines sont alors marinées dans du vinaigre, avec du gros sel, du poivre, du sucre roux, de la coriandre, du gingembre, de l’ail, du piment pili-pili et diverses herbes. Elles sont ensuite suspendues dans un séchoir pendant une semaine.

Le mieliepap

Ne manquez pas de goûter au mieliepap qui fait la fierté de la gastronomie namibienne. C’est une semoule collante à base de maïs moulu ayant la même forme que la polenta. Il est traditionnellement dégustée à la main et à tout moment de la journée. Ce plat a plusieurs appellations selon les régions africaines. Par exemple en Tanzanie, on l’appelle ugali ; au Zimbabwe, sadza ; au Malawi, nsima ; et phaletdhe au Botswana. Vous pouvez le consommer avec des légumes verts, de la viande ou bien de la sauce barbecue préparée avec de la tomate, des oignons, du champignon et du fromage. On le parfume aussi avec du piment.

Le bobotie

Le bobotie est en fait un plat sud-africain et namibien provenant d’une recette javanaise. Il est composé de viande de bœuf ou d’agneau hachée et épicée que l’on gratine au four avec un appareil à base d’œuf, de lait et de pain américain. Les tomates, les oignons, la poudre de curry, le gingembre, le citron, la marjolaine, les fruits secs, les bananes sont les ingrédients supplémentaires qui font la particularité de ce plat. Le bobotie se mange traditionnellement avec du riz, mais aussi avec du chutney ou du sambal (condiment d’origine indonésienne à base de piments).