Le pot au feu : un plat qui fait chaud au cœur

Le pot au feu est un grand classique de la cuisine française. Elle est à base de viande bœuf et de légumes. Elle n’attire pas beaucoup d’envieux. Or, c’est un plat convivial et gourmand. Découvrez les ingrédients qui font la renommée du pot-au-feu.

Quelles viandes pour un bon pot-au-feu ?

Avant de se lancer dans les préparatifs, il faut s’attarder sur le choix des viandes. En effet, il faut intégrer trois morceaux de viande dans la préparation pour réussir un bon pot-au-feu.

Il doit comporter une viande grasse (macreuse ou paleron), une viande maigre (plats de côtes ou tendron) et une autre de nature gélatineuse (queue ou jarret).

Ces derniers forment un trio infaillible et donne le goût unique du pot-au-feu. Il ne faut pas oublier l’os à moelle.

Le pot au feu

Avec quels légumes ?

Les légumes les plus utilisés dans les recettes de pot-au-feu sont les poireaux, les pommes de terre, les navets et les carottes. S’ajoutent à ces ingrédients, les céleris-raves, les courges, les choux, les oignons ou le topinambour.

À chacun revient le choix des légumes qui leur conviennent. Toutefois, il est impératif de les choisir bien frais et tendres. Les aromates ne sont pas en reste. Pensez à ajouter des herbes en bouquet (le laurier, le persil et le thym) et des clous de girofle.

Les préparatifs et la cuisson du pot-au-feu

Tout d’abord, il faut bien laver les morceaux de viande et les légumes. Les viandes seront tranchées grossièrement en cube. Les parties comme le paleron ou la macreuse seront ficelées.

Quant aux légumes, ils vont être épluchés et découpés. Les viandes sont cuites en premier lieu avec une quantité d’eau qui les recouvre. Quand elles arrivent à ébullition. Salez, glissez-y le bouquet garni et laissez mijoter à feu doux durant deux heures.

Pensez à enlever l’écume tous les 30 minutes. Il faut ajouter les légumes seulement une demi-heure avant la fin de la cuisson. Servez-le avec des cornichons, de la moutarde et des grains de fleur de sel. Il faut le manger tant qu’il est encore chaud.