4 plats à tester pendant un voyage culinaire au Sri Lanka

Le Sri Lanka est un pays qui regorge de mets succulents et parfumés. Dans cet article, le hopper, le parippu curry, le pol sambol et le papadum vous attendent. Ne soyez pas étonné de voir les mots noix de coco, lait de coco et curry qui reviennent à chaque fois, car ce sont des ingrédients qui occupent une place prépondérante dans la cuisine sri-lankaise.

 

Déguster un hopper au cours d’un voyage au Sri Lanka

Le hopper est une sorte de crêpe qui est préparée avec de la farine de riz. Cette dernière est fermentée une nuit entière avec du vin de palme. On utilise également du lait de coco pour adoucir la pâte. Pour la cuisson, vous devrez répartir la pâte dans une casserole bien ronde pour que ses bords soient croustillants, son fond épais et qu’elle ait la forme d’un bol. Pour un délicieux petit-déjeuner, le hopper peut être garnie d’un œuf et de curry dans son fond, ou encore de légumes, de lait caillé, de fromage, de filets de viande. Il existe aussi le hopper version nouilles, c’est l’idiyappam. Dans ce cas, la pâte est pressée dans un appareil pour former de fines nouilles, puis cuite à la vapeur.

Le parippu curry

Le parippu curry fait partie de l’un des mets préférés des Sri Lankais. On vous recommandera sûrement de le goûter durantvotre escapade au Sri Lanka. Il se mange régulièrement à tous les repas : petit-déjeuner, déjeuner et dîner. Ce plat est notamment un mélange de lentilles roses, de lait de coco et de curry. Les gens adorent cette spécialité par la légèreté de ses saveurs, par les épices bien parfumées et surtout par l’utilisation bien dosée du lait de coco. Le goût est aussi meilleur quand le curry est un peu grillé au fond. Vous pourrez le manger avec du riz ou du roti (pain sri lankais).

Le pol sambol

Si vous aimez le sucré-salé, goûtez-lepol sambol. C’estun plat de salade très fraîche composé tout simplement de noix de coco râpée, de tomate, de piment entier (ou de poudre de piment), d’oignons rouges, de gingembre râpé, d’ail pressé et de poisson umbalakaḍa séché/fumé. Il y a également toutes sortes d’épices qui lui donnent une teinte particulièrement orangée. La méthode traditionnelle pour préparer le pol sambola est de broyer les ingrédients sur un miris gala (pierre de piment)ou bien d’utiliser un mortier et un pilon en pierre. Il accompagne principalement de nombreux plats comme le riz, l’idiyappam, le hopperet bien d’autres plats.

Le papadum

Il s’agit d’une petite galette frite à base de farine de haricots urd (soja noir) et de graines de cumin. Dans la gastronomie sri lankaise, elle se consomme en tant qu’apéritif ou en encas et peut accompagner divers petits plats comme la patate douce, les haricots en sauce, la purée de lentilles, la noix de coco râpée entre autres. Vous pourrez en trouver dans les supermarchés. Pour la cuisson, il y a beaucoup de possibilités : faire cuire sur les flammes (tourner et retourner), dans une poêle chaude (aplatir et tourner), dans l’huile chaude ou au micro-ondes.